www.detecteur-de-radars.fr, le site spécialisé des détecteurs et avertisseurs de radars
Radars mobiles
mobiles
LES SYSTEMES DE PROTECTIONS
detecteur de radars en promotion
 

Les radars mobiles : radar doppler, pistolet laser, jumelle laser : comment les détecter de manière efficace ?


     Dans cette page, nous allons vous exposer les différents types de radars mobiles en service sur le territoire français et de quelle manière ils peuvent être détectés. Dans la page suivante, nous traiterons des radars fixes, c’est à dire les cabines de radars automatiques.

     Les radars ont fait leur apparition suite à l’instauration des limitations de vitesse. La première limitation de vitesse est apparue en 1899 : une loi a imposé aux conducteurs une limitation de vitesse à 30km/h sur route et 20km/h en ville. Puis en 1922, ces limitations furent abolies pour laisser place au code de la route, stipulant que « chaque conducteur devait adapter sa vitesse aux circonstances ». En 1954, les limitations de vitesse furent rétablies, puis sans cesse modifiées et améliorées, suivant ainsi l’évolution rapide de l’automobile. Sur autoroute, les limitations de vitesse sont apparues en 1973, conséquence du premier choc pétrolier. Le 1er décembre 1990, la limitation en ville fut passée de 60 à 50 km/h.

 

Exemple de cinémomètre de dernière génération
Radar doppler surnommé "le hibou"

E-shopdiscount, le spécialste des détecteurs de radars à prix discount

     Le premier radar mobile quant à lui date de l’année 1946. Ces appareils ont évolué sans cesse jusqu’à nos jours. Dans les années 2000 commencèrent à apparaître les premiers radars lasers de type jumelles ou pistolets lasers, suivis en 2003 des premières cabines de radars automatiques.

     De nos jours, sachez que tous les radars mobiles n’utilisent pas la même technologie. Nous pouvons séparer les radars mobiles en deux familles distinctes : les radars lasers et les radars dopplers.

1/ les radars lasers :
     Ce sont les systèmes de radars les plus récents sur le territoire national. Les premiers radars lasers (Multalaser et Eurolaser) ont fait leur apparition il y a maintenant un peu plus d’une dizaine d’années, en 1997 pour être exact. Au fur et à mesure se sont développés de nouveaux modèles comme l'Ultralyte de Mercura et le Britax Prolaser.
     Ces radars lasers émettent et reçoivent des ondes lumineuses (laser). Le principe est simple : à l’aide du faisceau laser, la distance entre le radar et l’objet mobile est déterminée. En répétant cette action plusieurs fois, le radar en déduit la vitesse de déplacement de l’objet visé. Ces radars, performants, peuvent effectuer une quarantaine de mesures en un quart de seconde et ce jusqu’à 1 kilomètre de distance pour les plus récents. La fréquence utilisée se situe aux alentours des 902nm.
     Les avantages de ce type de radars lasers sont nombreux : distance importante des prises de mesure, mobilité, légèreté : un seul agent suffit pour réaliser la mesure de vitesse, ce qui en fait un radar adapté aux opérations ponctuelles, en particulier pour les motards. Les inconvénients sont eux aussi présents. Ce type de radar laser ne peut être couplé à un appareil photo et ne peut être utilisé la nuit.
     Dans les faits, lors d’un contrôle de vitesse effectué par un radar laser, l’agent va actionner le radar laser uniquement pour viser le véhicule souhaité. Il est donc plus difficile de détecter ce genre de radar. Voici quelques exemples :
► Première configuration : vous êtes seul sur une route déserte. L’agent de police actionne alors son radar laser afin de contrôler votre vitesse. Le détecteur de radar vous prévient aussitôt le radar actionné mais il est déjà trop tard puisque le résultat de votre vitesse s’affiche en un quart de seconde sur le radar. Dans un tel cas, le détecteur de radars ne suffit pas, il faudra le coupler à un brouilleur de radars et l’utiliser de la manière expliquée dans la page traitant des brouilleurs de radars.

  Exemple de radar type laser
Controle mobile par pistolet laser

Exemple de radars laser : jumelles
Controle mobile par pistolet laser
► Deuxième configuration : votre véhicule se retrouve au milieu de la circulation, dans un tel cas vous n’êtes donc plus seul sur une route déserte. L’agent de police contrôle un véhicule se trouvant devant vous. L’onde laser se réfléchira contre le véhicule visé devant vous et l’onde se propagera un peu dans toutes les directions, ce qui aura pour effet de faire déclencher le détecteur de radars dans votre véhicule. Suivant les détecteurs, la distance de détection des radars lasers peut aller jusqu’à 1800 mètres, ce qui vous permet d’être prévenu à partir du moment qu’un véhicule se fait contrôler dans les 1800 mètres précédant le vôtre. Dans une configuration comme celle-ci, un détecteur de radars utilisé seul sera suffisant mais il est conseillé de se procurer un détecteur de radars capable de détecter ces radars lasers à des distances confortables. Nous avons sélectionné les modèles les plus performants du marché pour la détection de ce type de radars, avec un lien vers les vendeurs les plus sérieux et les moins chers d’Internet :
 

Beltronics Vector 940 : détection des radars lasers à 1600m
Escort Solo S3 : détection des radars lasers à 1600m
Escort 9500ix : détection des radars lasers à 1800m
Escort redline : détection des radars lasers à 1800m
Whistler XTR540 : détection des radars lasers à 1800m
Whistler XTR690 : détection des radars lasers à 2000m
Whistler XTR185 : détection des radars lasers à 1000m

     
2/ les radars dopplers :
     Les radars de type doppler sont les radars les plus anciens, mais sont aussi les radars mobiles les plus courants. Bien évidemment, ils ont subi une évolution au fil des années. Le système doppler est un système électromagnétique qui émet et réceptionne des ondes hertziennes aux alentours des 24Ghz au moyen d’une antenne directive. Après réflexion de l’onde sur la cible mobile, une partie de cette onde est recueillie par l’antenne, l’autre partie de l’onde étant dispersée. Après comparaison de cette onde recueillie par l’antenne dans un circuit électronique, le radar détermine la vitesse de l’objet mobile visé. Ces radars mobiles sont moins performants que les radars lasers puisqu’ils ne peuvent réaliser plus d’un vingtaine de mesures en un quart de seconde, soit deux fois moins qu’un radar laser mais peuvent être utilisés dans des conditions différentes, par exemple embarqués dans un véhicule. Leur portée est aussi plus limitée puisqu’elle ne peut excéder pour la plupart une cinquantaine de mètres, voire une centaine de mètres pour les plus performants.

     Leur principe de fonctionnement est simple : dès qu’un véhicule entre dans le faisceau du radar, le radar se met en éveil et prend une vingtaine de mesures consécutives. La vitesse indiquée au final est la moyenne de ces vingt mesures.
     Les performances de ces radars mobiles sont différentes de celles des radars lasers, leurs avantages et inconvénients aussi. Parmi les avantages, notons que ce type de radar mobile est entièrement autonome grâce à une batterie et reste d’une discrétion redoutable. Ces radars mobiles peuvent être positionnés sur un trépied ou placés à l’intérieur d’un véhicule. Les dernières générations sont même équipées de WiFi permettant de positionner toujours plus loin le radar du véhicule de contrôle. A noter aussi que ce sont ces radars dopplers qui sont installés dans les cabines de radars automatiques.

     La détection de ce type de radars peut être réalisée par des détecteurs de radars compatibles avec les bandes radars X,K,Ka,Ku. Voici un aperçu des différents radars en service avec un résumé de leurs caractéristiques :

 

Contrôle de vitesse par radar embarqué
Radar doppler embarqué
MESTA 206
Radar Mesta 206
Fabricant : SAGEM
Portée de 50 mètres maximum et déclenchement à 20 mètres. Ce radar ne doit pas être utilisé par temps de pluie et ne doit jamais être positionné à côté d'émissions radioélectriques, lignes haute tension par exemple et pour finir ne doit pas être positionné à plus de 3 mètres en retrait de la chaussée. Ce type de radar est de moins en moins utilisé.
     
MESTA 208
Radar Mesta 208
Fabricant : SAGEM
Portée de 50 mètres maximum. Ce radar est le plus utilisé aujourd'hui même si sa mise en service commence à dater (1989). Ce radar mobile est plus performant que son prédécesseur, le Mesta 206 et peut parfaitement fonctionner sous la pluie. Souvent associé à un système photographique, ce radar peut alors être utilisé pour des contrôles automatiques.
     
MESTA 210
Radar Mesta 210
Fabricant : SAGEM
Portée de 50 mètres maximum et contrôle simultané possible de 1 à 4 voies de circulation. Ce radar mobile peut être couplé au système SVR2000 permettant ainsi de l'utiliser pour des contrôles automatiques. Comme son petit frère le Mesta208, ce radar mobile peut être utilisé sous la pluie et peut également prendre des mesures en rapprochement et en éloignement.
     
MESTA 210C
Radar Mesta 210C
Fabricant : SAGEM
Portée de 50 mètres maximum et contrôle simultané possible de 1 à 4 voies de circulation. Ce radar mobile est une simple évolution du Mesta 210. Il peut prendre des mesures de vitesse comprises entre 25 à 300km/h en rapprochement et en éloignement. Le déclenchement de la prise de vue est effectuée automatiquement par le cinémomètre, même en cas de freinage violent du véhicule visé.
 
     
MAGDA
Radar Magda
Fabricant : SAGEM
Portée de 350 mètres maximum. Ce radar mobile très performant fonctionne sous la pluie, dans le brouillard et même en cas de freinage violent. C'est le radar mobile le moins utilisé. Le MAGDA est un radar mobile facilement transportable, que l'on accroche sur la vitre d'un véhicule ou sur la sacoche d'une moto. Grâce à sa batterie intégrée, il peut effectuer jusqu'à 2000 mesures consécutives.
 
     
MULTANOVA 6F
Radar Multanova 6F
Fabricant : MULTANOVA A.G.
Portée de 40 mètres maximum. Ce radar mobile peut être utilisé depuis différents emplacements: sur un trépied au bord de la route, au-dessus de la route, embarqué dans un véhicule à l'arrêt, ou encore dans une cabine de radar fixe au bord de la route. Ce radar mobile peut être couplé à des systèmes de prise de vue automatique et numérique.
 
     

CERVA
Radar embarqué CERVA

Fabricant : SAGEM
Né en 1991, il s'agit du premier radar à pouvoir fonctionner embarqué dans un véhicule, à l'arrêt comme en déplacement. Il est souvent associé au système photographique argentique LRP 90 lui permettant de fonctionner de manière automatique.
 

Page d'accueil | Détecteur de radars: les pièges à éviter | Quel détecteur de radars choisir ? | Les avertisseurs de radars GPS

Les brouilleurs de radars | Les détecteurs de radars | Plaques d'immatriculation et sprays anti flash | Les sprays anti-radars | Valentine one

Détecteur de radars moto | Où acheter votre matériel anti-radars ? | Les radars fixes | Les radars mobiles | Les radars mobiles mobiles Les pare-brises athermiques

Vous voulez nous faire des remarques ? Développer un thème particulier ? Créer un partenariat ? Contactez-nous